Les curés de la paroisse de Fraize

source : étude historique sur l'ancien ban de Fraize par l'abbé Georges FLAYEUX

Les liens sur les noms vous permettent d'accéder à des informations complémentaires ou à des (re)copies de documents.

Avant 1500

  • Ferry (1307)
  • Sr Grandidier

XVI° siècle

  • Pierre Claveci (1565 demeurant à Deuville, près de Lunéville)
  • Jean Prévost (1567), successeur du précédent.

XVII° siècle

  • Nicolas Gérardin (mort en 1638)
  • Claude Gégoux
  • Pierre Richard, nommé par le chapitre en 1643.
  • Gérard (ou Evrard) du Habay (résigne sa cure en 1649)
  • André Gérardin 
  • Eric Cotte (réside à Mandray, 1655-1660)
  • Jean Cordonnier (1660-1667)
  • François Padoulx est nommé le 27 octobre 1668
  • Frère Grégoire Saint-Mathieu et frère Marc de la Réssurection, carmes, sont administrateurs de la paroisse du 2 avril 1675 au 1à mai 1676.
  • Philippe-Charles Guénault (1676-1697)
  • Jean Gérard est curé provisoire en 1680
  • François Perrotey est curé-provisoire de 1694 à 1697
  • Blaise Perrotey (1697-1725)

XVIII° siècle

  • Jean-Baptiste Finance (1725-1779)
  • Nicolas Vichard 

Les vicaires de la paroisse de Fraize

 
  • Claude Renard (1707)
  • Adam (1710)
  • Blaise Perrotey (neveu du curé homonyme)
  • N. Houssemand (1715)
  • Jean Chaxel
  • J.-B. Houssemand

Les désignations des prêtres et anecdotes

Lettre de Provision de Pierre Ricard

Les lettres de provision des curés du Val de Saint-Dié, nullius diocesis, venaient de Rome.

Voici celle d'Urbain VIII à Pierre Richard : "Petrus Richard, approbatus in concursus super pariochali de Fraze nullius diocesis, provincioe Trévirensis, juridictionis proepositi magni nuncupati collegiatoe S. Deodati juridictionum quasi episcopalem exercentis... Kal. Martii Urbani P. P. VIII.

La nomination d'André Gerardin

Bulle d'Innocent X nommant à la cure de Fraize André Gérardin : Andreas Gerardin approbatus  in concursus super pariochali de Fraze, in valle Sancti-Deodati, nullius diocesis, provincioe Trévirensis, juridictionis Proepositi Collegiatoe Sancti-Deodati  particulare et separatum territorium habentis et juridictionem quasi episcopalem exercentis. Dat. Romae apud S Mariam majorem, 7, Kal febr Innocenti X, anno sexto.

Jean Cordonnier

De 1660 à 1667, Messire Jean Cordonnier fut curé de Fraize, lui aussi avait sa résidence à Mandray, et comme son prédécesseur, était souvent suppléé dans l'administration des sacrements ; comme le prouvent les actes des baptêmes signés en 1664 par M. Poupart, chanoine de Saint-Dié , et de 1665 à 1668 par fr. Bonaventure, du couvent de Raon.

Jean Cordonnier mourut le 8 mai 1667.

Ph-Ch Guénault

En 1676, Philippe-Charles Guénault, de Sainte Marguerite, curé de Neuve-Eglise, est administrateur de la paroisse de Fraize. C'était le frère ou le proche parent de M. Guénault, médecin à Fraize et de Marie-Barbe, personne notable, habitant aussi Fraize.Il est nommé curé de Fraize en 1678 car, à cette date, il signe "Guénault, curé".

Il était licencié en l'un et l'autre droit, docteur en théologie, chanoine. Il fut même annobli en 1696 il obtient son enregistrements dans l'armorial de France dit de d'hozier moyennant la taxe de 20 livres.

C'est sous son administration que sera reconstruite l'église de Fraize.

Ph.-Ch. guénault se retira du ministère en 1697 et termina ses jours à Fraize où il mourut en 1708, le 24 janvier. Il fut inhumé au choeur de l'église par MGR le grand vicaire accompagné de tous les curés du val.

Blaise Perrotey

Blaise Perrotey qui fut nommé curé de Fraize en 1697, était originaire de Fraize. Il était fils de Blaise Perrotey et de Jeanne Grandcolin et naquit en 1673. Il fut ordonné prêtre à Bale en 1691.

Lorsqu'il mourut le 1à août 1725, il était chanoine, senier de l'église de Saint-Dié, docteur en théologie, official, protonotaire apostolique, pro-vicaire général. Il est inhumé  à l'intérieur de l'église.

J.-B. Finance

J.-B. Finance, chanoine, official, provicaire général, licencié en théologie, devient curé de Fraize le 6 octobre 1725 et le demeure durant 54 ans.

Il mourut le 24 mai 1779 et fut inhumé dans l'église.

Sa mère était morte à Fraize en 1731.