Sources : Département des Vosges Léon Louis et Paul Chevreux,1889, (réédition Res Universis) ; Annales de la Société d'émulation du département des Vosges

Description

Canton de Bruyères à 12 km, traversé par le ruisseau du Braban.

Fermes (en 1867)

  •  La maison Piot, 5 habitants
  • Noire-Babotte, 3 habitants

Habitants

Années

Habitants

171023
an XII298
1830302
1847321
1867200

Population (en 1867)

  • 275 habitants,
  • 82 maisons,
  • 75 électeurs,
  • 10 conseillers municipaux

Les cultures et industries (en 1867)

  • Sur 504 hectare221 sont en terres labourables, 111 en prés, 149 en bois, 6 en jardins, vergers, chènevières. Les cultures principales sont le blé, l'avoine et la pomme de terre.
  • On y trouvait un marchand de vin en gros et trois aubergistes

Seigneurs et Justice

Destord était divisé en deux parties, la basse-rue et la haute-rue.

  • La basse-rue comprenant le village de Nonzeville appartenait au chapitre de Saint-Dié, haut, moyen et bas justicier. Le même chapitre possédait encore le quart de la haute-rue et la maison franche de l'Etang, siège et chef-lieu de ces seigneuries.
  • La haute-rue appartenait aux Dames de Remiremont pour la moitié, au chapitre de Saint-Dié pour le quart. Le reste était partagé en 1622 entre M de Domont, grand veneur de Lorraine et Parisot Grandmaire prévôt d'Epinal.
  • Par un privilège de 1249 le chapitre de Saint-Dié, seigneur de la Basse-Rue conservait encore en 1681 le droit suivant : "les enfants mâles procréés des filles nés en Basse-Rue de Destord et qui se marieraient en village de Pierrepont, Sainte-Hélène, Bult et Padoux appelées les villes mâleuses ou mesleuses, appartiennet et sont sujet du chapitre."
  • Les seigneurs n'épargnaient aux terres et aux hommes ni les pillages ni les mauvais traitements. Le sire de Blâmont fit enlever en 1380 aux hommes de Moyemont, Pierrepont et Destord de nombreuses bêtes et d'importantes récoltes. En 1381 ses gens détruisent l'église de Destord et recommencent leurs pillages à Pierrepont et à Nonzeville.