Département de la Meurthe, dictionnaire historique et statistique, E. Grosse,1836,(réédition Res Universis, Paris, 1992)

Description

Bourg situé dans une vallée profonde, à l'entrée des Vosges et près d'immenses forêts, à 10 km au sud-est de Lorquin.

Les écarts et dépendances

  • Lacharmitte
  • Bourguignon
  • Lettenbach ou Leutenbach (verrerie de Saint Quirin)
  • Wapersviller
  • Heille
  • Métairies-Saint-Quirin

Population (1830)

  • 1997 individus
  • 149 électeurs communaux
  • 16 conseillers municipaux
  • 386 feux
  • 351 habitations

Cultures et activités

  • 3850 hectares dont 200 en terres labourables, 3500 en forêts, 100 en près.
  • un moulin à grain, plusieurs carrières de pierre de taille et une de grès rouge et gris.
  • 3 marchands d'épicerie et de mercerie, un notaire.
  • Une importante verrerie (Lettenbach)

Liens

La manufacture des glaces : 

Journal des voyages faits en 1779, par M. Depont, intendant de la généralité de Metz (publié et annoté par Jean-Julien).

La manufacture de glaces de Saint-Quirin est situé dans un fond à trois quart de lieues du village de Saint-Quirin, dont M. L'abbé de Saintignon est prieur. Cette manufacture est très importante et fait vivre huit à neuf cents personnes.

Elle est parfaitement située pour ses usines, étant sur les bords de l'eau et au milieu des bois. On y fait point comme à Saint-Gobin de glaces coulées, mais on y fait des glaces soufflées, et on y a pour cela un talent qu'on a point à Saint-Gobin. Je me rappelle y avoir vu souffler, mais on ne peut de cette manière y faire que de forts petites glaces avec la matière qu'on souffle, comme si on vouloit faire une bouteille et qu'on coupe ensuite avec des ciseaux. A Saint-Quirin on trouve le secret d'y employer infiniment plus de matière, et après l'avoir soufflée, ils l'étendent tellement par le balancement qu'on fait des glaces de soixante pouces. J'ai été surpris en examinant ces glaces qui sont véritablement très belles, de voir que par le tarif il n'y a que dix pour cent de différence entre leurs prix et celuy de Saint-Gobin. Ce n'est pas la épargner que les frais de tain  qui demeurent très compensés par ceux du voyage qui étant plus long les rend plus considérable. Je suis à concevoir comment cela peut-être dans un pays où le bois et la denrée sont pour rien.