Sources : Département de la Moselle, Verronais, 1844, ( Réedition Res Universis, 1992) ; Liste des émigrés déportés et condamnés pour cause révolutionnaire du département de la Moselle (1791-1800), d'André GAIN

Mise à jour du 22 mai 2013

Annexe

  • la ferme de Vaudreville
  • maison isolée du Petit-Marais

Justice  (1676)

Les sieurs de Gournay et Chevresson de Metz tenaient à titre de fief de la maison de Crehange la terre et la seigneurie de Retonfey en haute moyenne et basse justice, amendes, épaves, confiscations, cens, rentes, droitures seigneurales, pressoirs, moulins, couvées, chasses, pêche.... 

Population (1844) :

  • 425 individus et 74 maisons. 45 garçons et 33 filles fréquentent l'école.

Territoire et activités (1844) :

  • 962 hectares dont 15 en vignes et 182 en bois.
  • une tuilerie

 

Emigrés déportés et condamnés pour cause révolutionnaire (1791-1800)

  • Aubry (François-Joseph), curé de Retonfey,

Né à Marsal, prêtre en sept. 1762, l'abbé Aubry fut vicaire à Hattigny, Sanry-le-Vigy (1765), Vittoncourt (1767), Beney (1768), avant d'être nommé curé, de Retonfey le 18 juin 1780. On saisit ses meubles et ses effets, qu'il avait déposés chez le citoyen Marion, de Glatigny (juin 1793) à Retonfey. Au mois de sept. 1792, Aubry était réfugié à Trèves. Il mourut en émigration à Regiseur (?) le 18 février 1796.  Ses héritiers obtinrent en sa faveur un acte d'amnistie posthume du 24 ventôse an XI.

Concession de terrain (1807)

1807 : Le maire de Retonfey, département de Moselle, est autorisé à concéder à Michel Saint Paul 264 m² de terrain communal, moyennant une rente annuelle et sans retenue de 4 francs suivant l'estimation fixée par le  procès-verbal du 25 vendémiaire an XIV. (recueil des actes administratifs du 27/08/1807)