généalogie et histoires lorraines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Description de Jouy-aux-arches

mercredi 3 octobre 2012, par Anne Auburtin

Sources : Département de la Moselle, Verronais, 1844, ( Réedition Res Universis, 1992), Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle ; par M. de Bouteiller, et diverses autres sources mineures

Description :

Village de l'ancienne province des Trois Évêchés. baillage et coutume de Metz.

Fit partie en 1790 du canton d'Augny, y resta en jusqu'en 1802, où il passa dans celui de Gorze.

Anciens noms et orthographes : 

  • Gaudiacum : 745
  • Gaudiacum situm in pago Vabrize : 770
  • Gaugiacum : 795
  • Gaugenium : 933
  • Gaudiacum super Mosellam : 1096
  • Valouse l'espine a Joïe : 1213
  • Jocy : 1242
  • Joy : XV° siècle
  •  Joiey : 1404
  • Joi : 1437
  • Joyeyum : 1544
  • Goy : XVII° siècle

 

Annexes

  • Luzerailles
  • Bellevue
  • La ferme de la Polka

L'aqueduc :

Il amenait l'eau de Gorze (de la fontaine des Bouillons) à Metz sous l'empire romain. Il mesurait plus de 22 km et comportait plus de cent piliers hauts d'une quinzaine de mètres et d'écartement variable. Il déversait 500 litres par secondes.

Population (en 1844) :

  • 859 individus et 152 maisons
  • école de garçons :77 élèves ; école d filles : 60 filles

Territoire et activités (en 1844) :

  • 545 hectares dont 124 en vignes, 127 en bois et 25 en friches

dessins de l'aqueduc de Jouy-aux Arches

mardi 17 septembre 2013, par Anne Auburtin

jouy-aux-Arches_1.JPG

jouy-aux-Arches_2.jpg

Aqueduc de Jouy-aux-Arches (Moselle) : vues perspectives / Jacques-Charles Bonnard : [J.-Ch. Bonnard] , [1700-1800]., bibliothèque de Besançon

petites histoires de Jouy-aux-Arches

vendredi 20 septembre 2013, par Anne Auburtin

Source : Annales du département de la Moselle par M. F.-M. Chabert.

1851

  • En vertu d'un décret impérial du 17 juillet 1851, il a été établi dans la commune de Jouy-aux-Arches, une foire aux bestiaux fixée au premier lundi de septembre de chaque année;

  • Le 4, au village de Jouy-aux-Arches, un manoeuvre relevant un puisard, a exhumé un vase en terre cuite de très petite dimension, qui, aussitôt brisé, répandit sur le sol des monnaies épiscopales de Robert de Lenoncourt. Nous avons reconnu sur l'une des pièces d'argent, le buste de cet évêque portant la longue barbe, avec les mots: ROBERTVS CARD • DE LENONCOURT; et au revers l'écu de Lenoncourt, timbré du chapeau de cardinal.

1853

  • Un habitant de Jouy-aux-Arches, en jetant l'épervier dans la Moselle, a trouvé au fond de son filet une tortue d'environ vingt centimètres de longueur et de largeur correspondante. Cette pêche s'est déjà produite dans notre rivière.

1857

  • Janvier : Un propriétaire-vigneron de Jouy-aux-Arches a découvert, dans une de ses vignes qu'il défonçait, un petit pot de terre brune qui contenait 36 pièces d'or de Louis XIV, de 1640 à 1673; 30 écus de six, livres, et 60 écus de trois livres du même règne, enfin 10 pièces d'or d'Espagne de diverses époques. D'après une tradition du pays, le lieu où ont été trouvées ces monnaies, était habité en majeure partie par des protestants, et formait un hameau annexe de Jouy.