Source : Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes par M. de Bouteiller,.... 1874. (Disponible sur Gallica)

Commune de Gorze, à gauche de la Moselle. 

Anciens noms

  • Dornincum villa, 936 

  • Dornât, XIVe siècle.
  • Dorney, XVe siècle. 
  • Donnot, 1447
  • Dornaut, 1468.
  • Dounot, 1635
  • Dorno, 1722.
  •  En patois Dornat.

Avait une chapelle desservie par le curé d'Ancy, dont Dornot était annexe. Était également un des hameaux qui composaient cette communauté. AutrefoisDornot.jpg Trois-Évêchés, bailliage. et coutume. de Metz.

Demande en distraction de la section de Dornot d'Ancy-sur-Moselle.

source :Rapports et délibérations - Conseil général de la Moselle- 1869 (disponible sur Gallica);

Un membre de la Commission des objets généraux fait au Conseil le rapport suivant :

Messieurs,

Les habitants du village de Dornot ont formé une demande tendant à obtenir la distraction de cette section de la commune dont elle fait partie et son érection en municipalité distincte. Ils rappellent que leur réunion à la commune d'Ancy-sur-Moselle a eu lieu en 1810 , contre le voeu des parties intéressées.

 Ils font ressortir les inconvénients qui résultent de cette réunion par suite de la distance qui les sépare du chef-lieu de la mairie, et de la difficulté des communications.

Cette demande a été soumise aux formalités exigées par la loi de 1837. Le Conseil municipal d'Ancy-sur-Moselle a émis un vole favorable k la séparation ; la Commission syndicale s'est prononcée également dans ce sens ; seul le commissaire chargé de l'enquête fait une réserve.

Toutefois , M. le Directeur des contributions directes de la Moselle , consulté, a donné un avis défavorable.

Le Conseil d'arrondissement de Metz est d'avis que la séparation ait lieu.

Le commissaire chargé de l'enquête et M. le Directeur des contributions directes fondent leur opposition sur l'insuffisance des ressources propres à Dornot.

En effet, cette annexe n'a que 247 habitants, et c'est la plus faible en population des quatre annexes qui composent la commune d'Ancy. Son territoire est d'une étendue de 112 hectares 14 ares 54 centiares seulement, car on ne peut y comprendre un bois de 67 hectares qui est sa propriété , mais qui est enclavé dans le territoire d'Ancy et qui , d'après les lois sur le cadastre, ne peut être distrait du territoire de cette dernière commune. Enfin, le principal de ses quatre contributions directes ne se monte qu'à 1,241 fr. , c'est-à-dire qu'un centime ne produit que 12 fr. 41 c.

 Sur ce simple aperçu, il est évident que des ressources aussi restreintes ne permettent pas de pourvoir aux besoins d'une bonne administration communale.

Mais comme Dornot s'est autrefois administré séparément , on est fondé à croire qu'il possède d'autres ressources que celles qui proviennent de l'étendue de son territoire. Le dossier ne renfermant pas les éléments nécessaires pour apprécier ces ressources , nous avons dû faire des recherches à l'effet d'en apprécier l'importance et constater particulièrement le produit du bois de 67 hectares, d'une prairie que cette section possède en propre , de la chasse , etc.

 II résulte des documents recueillis à ce sujet :

  1.  Que le produit de la chasse est de 180 fr 
  2.   — des foins et regains est en moyenne de 500 
  3.  — des redevances sur l'affouage est de 975
  4.  — de la vente des écorces est de 436 
  5.  — des centimes communaux ordinaires pour chemins vicinaux et autres produits afférents aux communes, approximativement 609 »

 On a un total de 2.700 

 Les dépenses obligatoires afférentes à Dornot, dans le cas de la séparation d'Ancy, sans y comprendre le traitement du garde champêtre qui doit être pris sur des centimes spéciaux , seront d'environ 2.900 

 II y aura donc un déficit de 200  Mais si l'on porte la redevance de l'affouage à 20 fr. au lieu de la laisser à 15 fr., on se procurera 325 fr. de plus, ce qui couvrira non-seulement le déficit , mais permettra de couvrir toutes les dépenses facultatives qui peuvent devenir nécessaires.

Il est regrettable , Messieurs, que tant de demandes du genre de celle.de Dornot se présentent si fréquemment; elles tendent à former dans le Département un grand nombre de communes pauvres qui ne peuvent parvenir à s'administrer elles-mêmes qu'au prix de très grands sacrifices et d'impositions exagérées.

Mais il arrive que, les annexes des communes se trouvant toujours en minorité dans les Conseils municipaux, quelquefois la majorité les opprime, détourne à son profit leurs propres ressources et néglige leurs intérêts les plus importants ; d'où résulte un antagonisme fâcheux qui jette le trouble dans leurs relations. Il paraîtrait qu'il en est ainsi dans l'affaire dont nous nous occupons. 

Par ces considérations, Messieurs, et vu l'unanimité des habitants d'Ancy et de Dornot pour demander cette séparation ;

Vu le rapport favorable de l'enquête ;

Vu l'avis également favorable du Conseil d'arrondissement;

Considérant que Dornot a une maison d'école qui peut servir de mairie , qu'il a une église et un presbytère , c'est-à-dire les principaux établissements nécessaires à une commune, qu'il a des propriétés dont le produit ajouté à celui des centimes communaux lui procureront un revenu suffisant pour s'administrer;

Votre Commission vous propose d'émettre aussi un avis favorable à la séparation. 

Les conclusions de ce rapport sont mises aux voix et adoptées par le Conseil.

Dornot redevint une commune en 1869.