Sources : Département de la Moselle, Verronais, 1844, ( Réedition Res Universis, 1992)

Description

Village de l'ancienne province des Trois Évêchés. arrondissement de Metz, à 9 km nord-est, canton de Vigy

Annexe

  • ferme d'Auny

Population (1844)

  • 558 individus et 101 maisons. 30 garçons et 30 filles fréquentent l'école.

Territoire et activités (1844)

  • 372 hectares dont 43 en vignes, 34 en bois et 14 en friches.

Les Queulots

Lorsque les confréries de fous s’organisèrent en Europe, le village de Failly eut la sienne, sous le nom de Chaty, présidée par un maire et 4 conseillers. Le jour de la purification, à l’issue des vêpres, le maire de Chaty, accompagné de ses conseillers, portant à la main une lance dont le millésime est 1514, se place au bas de l’escalier du cimetière, pendant qu’un autre individu  nommé Queulot, armé lui même d’une fourche fendue à l’extrémité de laquelle se trouve un torchon imprégné des matières les plus dégoûtantes, attend la sortie de l’office pour barbouiller les passants et surtout les plus belles toilettes. Tout le monde est queulé, même le pasteur. Cette cérémonie est continuée chaque dimanche jusqu’au mardi gras, jour auquel on nomme un nouveau maire de Chaty pour l’année.  Le premier dimanche de carême, on procède à l’élection du Queulot pour l’année suivante. Presque jamais on ne refuse cette dignité. S’il arrivait qu’une personne refuse elle s’appellerait Queulot toute sa vie et ses derniers descendants hériteraient du sobriquet.

21 janvier 1656 : Fait divers

Marion Cordier épouse de Clément Calba, nous a dit que son mari était battu. Nous l’avons trouvé gisant auprès du feu chez lui, qui a déclaré que deux heures auparavant il passait derrière l’église, il rencontra François Cerfain qui s’est jeté sur lui pour le battre et l’aurait tiré par les parties honteuses si fort qu’il ne pouvait plus remuer. François Cerfain a comparu couvert de sang vers 8 heures du soir et s’est plaint qu’un quart d’heure auparavant comme il voulait rentrer dans son logis, Clément Calba l’aurait attendu pour le battre si fort qu’il en a reçu les coups et plaies qu’il nous a montrés à savoir plaie ouverte sur le nez, à la joue droite et à la main droite.

1847 : Appréciation du curé de la paroisse

Pour les paroisses de Failly, Vrémy, Vany, Villers l’Orme, Poixe :Le caractère de la paroisse est de tout temps léger, qui aime le plaisir. Les désordres les plus sensibles sont : les veillées, la fréquentation des cabarets la nuit, le bal 5 à 6 fois l’année, beaucoup d’enfants mal élevés. En service au presbytère : Anne Godard, 50 ans, domestique.

Liens