généalogie et histoires lorraines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Description de Pompey

lundi 8 octobre 2012, par Anne Auburtin

Description

Village situé  sur la rive gauche de la Moselle, à 11 Km au nord-ouest de Nancy.

Population (1830)

  • 559 individus
  • 56 électeurs communaux
  • 12 conseillers municipaux
  • 5 électeurs pour la députation
  • 163 feux
  • 114 habitations

Cultures et industries

  • 809 hectares dont 121 en terres labourables, 528 en forêts, 31 en près et 77 en vignes "dont les produits sont assez estimés"

Pompey à la révolution

  • Gen, lnt.,Subdélég. et Maîtrise de Nancy, Dioc. de Toul.  Archidiaconé de Port. Doyenné de Dieulouard.
  • Collateur: L'évêque de Toul
  • Décimateurs : Les Dames de Bouxières pour une moitié, le curé pour l'autre.
  • Feux : 116.
  • Habitants : 445 (1790).
  • Seigneur : Le Roi.
  • Biens communaux : Forêts : 818 arpents, 1 hommée. Vignes : 2 jours 1/2. Pâquis : 8 arpents

 

Impositions:

  • ordinaires (1790)
1 670 l.

  • vingtièmes
704 l.

15 s. 16 d.


  • Total
 2 374 l.

15 s. 16 d.

Images des acieries de Pompey

Source : Gallica (BNF) Auteur Fastenaekens, Gilbert (1955-....) ; Titre [ Espaces industriels] / Gilbert Fastenaekens, photogr. ; Publication [Paris] : [Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale], [1984-1986] 25 photogr. pos. : n. et b. ; 26 x 32 cm. épr.


Messieurs Dupont et Fould décident en 1872 de construire à Pompey l'usine qui devait remplacer les Forges d'Ars-sur-Moselle, vendues en 1873. Ils y construisent un premier groupe de deux hauts fourneaux au coke en 1874-1875, puis deux autres, mis en marche en 1900 et 1905. Les hauts fourneaux, arrêtés en 1914, doivent être reconstruits. Le HF2 est remis en route en janvier 1916, le HF1, en mars 1916. Ce n'est qu'en août 1920 que le HF3 est rallumé; le HF4 redémarre en août 1930 après avoir été entièrement mécanisé et modernisé. En 1930, l'usine tourne donc à nouveau avec quatre hauts fourneaux. Ils connaissent une modernisation entre 1956 et 1965. Le HF1 est spécialisé dans la fabrication de fonte spéciale de ferromanganèse. Un haut fourneau est arrêté en 1968-1969. En 1974, deux hauts fourneaux sont en travaux. En 1984, la crise de la sidérurgie amène à l'arrêt d'un haut fourneau, suivi d'un second en 1985 et du dernier (le HF1) le 25 mai 1986. (Wikipédia)
acieries_de_pompey_5.jpg

acieries_de_pompey_4.jpg

acieries_de_pompey_3.jpg

acieries_de_pompey_2.jpg

acieries_de_pompey_1.jpg




Cartes postales anciennes de Pompey

pompey93.gif

pompey2.jpg

pompey3.jpg

pompey1.jpg

Pompey les fonctionnaires et employés de l'Avant-Garde

mardi 29 octobre 2013, par Anne Auburtin

Une monographie, imprimée en 1867 (accessible sous Gallica), fait un dépouillement intéressant des registre d'état-civil de Pompey entre 1622 et 1750.

l'auteur note en particulier :

"A en juger par le nombre des naissances, qui, de 1622 à 1638, a été, en moyenne, de vingt par année, et qui dépasse la moyenne actuelle, on pourrait croire que la population de Pompey a été plus forte que maintenant; cependant i il y avait alors moins de maisons qu'aujourd'hui.
Pendant la même période, le nombre des décès était moindre, en moyenne, quoique le village de Pompey  ait été bien éprouvé par la peste qui a sévi de 1620 à 1635: dans cette dernière année,sur 32 décès, on compte 15 pestiférés."

Il recense également les fonctionnaires et employés de l'Avant-Garde.

"L'établissement à Pompey de la Capitainerie, Prévôté, Gruerie et Recette de l'Avant-Garde donnait du mouvement au village, car le titulaire de cette charge amenait a sa suite plusieurs familles nouvelles.

Voici, par ordre de date, les noms de différents fonctionnaires ou employés, attachés à ladite charge :

  • 1622. Noble Humbert, capitaine, prévôt et receveur de la tour de l'Avanl-Garde.
  • 1625. Monsieur de Goirand, prévôt, capitaine, gruyer et receveur delà tour de l*Avanl-Garde.
  • 1637. Monsieur de Choisy remplit les mêmes fonctions que le précédent. A partir de cette époque, on ne trouve plus de capitaine de la tour de l'Avant-Garde, puisque le château fut démoli.
  • 1680. Noble Robert Souchot, prévôt de l'Avant-Garde.
  • 1702. Daffincourt, prévôt, gruyer de l'Avanl-Garde. Claude, chirurgien juré de l'Avanl-Garde.
  • 1717. Nicolas de Mercy, assesseur et garde-marteaux à la Prévôté de l'Avanl-Garde.
  • 1729. Claude Marchai, lieutenant-contrôleur de la Prévoté, gruerie de l'Avant-Garde.
  • 1731. Pierre François Blaize, procureur de S. A. R. en la Prévôté de Pompey, l'Avant-Garde.
  • 1741. Nicolas Gabriel Nouct, assesseur et gardemarteaux de la Prévôté de l'Avant-Garde.  Laurent Tricoicl, prévôt, capitaine gruyer, chef de police à Pompey.
  • 1746. Lucot, huissier, audiencier de la Prévôté.
  • 1748. Dominique François, substitut de la Prévôté de l'Avant-Garde.
  • 1749. Euchaire Parisot, procureur en la Prévôté.
  • 1749. Noble Charles Vaultrin, avocat à la Cour, capitaine, prévôt royal, chef de police et ancien gruyer de l'Avant-Garde, Pompey et Frouard. Jean Servais, lieutenant en la Prévôté royale de l'Avanl-Garde, Pompey et Frouard.  Georges Thiebaull, sergent en la Prévôté.  Nicolas Mansuy Lucot, greffier en chef à la Prévôté. Beaudouin, sergent en la Prévôté.

Il y avait une garnison à la tour de l'Avant-Garde jusqu'en 1635. On trouve, avant cette époque, le nom de François Billard, sergent de la garnison de l'Avant-Garde, en qualité de parrain; celui du sieur La Taille, soldat de cette garnison, décédé en 1635; mais à partir de cette année il n'en est plus question."