généalogie et histoires lorraines

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Blécourt (Haute-Marne)

mardi 14 mai 2013, par Anne Auburtin

Sources : Notice historique sur la paroisse de Blécourt, par l'abbé J.-B.-A Crépin, dessins de  M. Hector Guiot, 1858 - Blécourt son église et ses environs par Jules Royer, 1898.

Les dessins mis sur ce blog sont M. Hector Guiot, un peu "photoshopés"  pour leur rendre de la lisibilité (passage en noir et blanc, augmentation du contraste et de la lisibilité)

Les différents noms de Blécourt

  • 1045 : Béleyeurt
  • 1050 : Beleycort
  • 1235 : Bléheicurt
  • on trouve également dans l'histoire de Saint Louis, par Jean, sire de Joinville : Bléhécourt ou Bléchicourt

Quelques dates : 

eglise_blecourt.JPG

1140 : L'abbaye de Saint-Urbain achète des terrains pour reconstruire l'église.Blécourt devient alors Terre et village de l'abbaye de Saint Urbain. L’église sera consacrée en 1272. Cette église a été classée monument historique en 1841.

1552 : affranchissement de Blécourt par Charles de Lorraine, archevêque et duc de Reims. Par cet affranchissement, les habitants de Blécourt étaient délivrés des droits de main-morte, de poursuite et de for-mariage ; ils avaient aussi le droit de faire instruire leurs enfants.  Cet affranchissement était compensé par un cens de 12 livre tournois que chaque chef de maison devait payer à l'abbé, en un ou deux terme, en plus des autres redevances seigneuriales. Il y avait à l'époque 50 foyers qui s'engagèrent tous à payer.

Jusqu'en 1790, Blécourt dépendait de la province de Champagne, de la généralité de Chalons, de l’élection de Joinville et du diocèse de Chalons. Depuis la révolution, il fait partie de l'arrondissement de Wassy, du canton de Joinville et du diocèse de Langres.

1846 : construction de l'école communale

En 1856, Blécourt compte 218 habitants. On y trouve des maçons, charpentiers, menuisiers,  maréchaux-ferrants, des charrons, cordonniers,des sabotiers, des tisserands; des tonneliers. Mais le pays est surtout agricole. Un tiers de ses habitants sont des laboureurs. D'une superficie de 624 hectares, on y cultive essentiellement des céréales mais aussi des pois, des lentilles et le navet de Blécourt. Le marché se trouvait à Joinville, tous les mardis.

eglise_Blecourt_2.JPG

eglise_Blecourt_3.JPG

Les instituteurs de Blécourt

dimanche 29 juin 2014, par Anne Auburtin

Source : Notice historique sur la paroisse de Blécourt (Haute-Marne) / par l'abbé J.-B.-A. Crépin,... 1858

  • 1678 à 1689. Pierre PERRIN.
  • 1690 à 1700. Antoine PASQUIER.
  • 1701 à 1703. Nicolas DESCHAMPS.
  • 1704 à 1707. Michel LALLEMENT.
  • 1708 à 1724. Pierre THIERRY. ,
  • 1725 à 1743. François CHAVRELLE.
  • 1744 à 1791. Claude-Nicolas OUDIN.
  • 1792 à 1793. J.-B. POMMEY.
  • 1794 à 1798. Joseph MAULOY.
  • 1799 à 1831. François MAUVAIS.
  • 1831 à1858. J.-U. PHILIPPE.

les curés de Blécourt

mardi 1 juillet 2014, par Anne Auburtin

Source : Notice historique sur la paroisse de Blécourt (Haute-Marne) / par l'abbé J.-B.-A. Crépin,1858

  • JACQUES, fondateur de l'église.
  • I 310. JEAN.
  • 1509. Hugues LEFOL.
  • 1510. Jean THEVENIN.
  • 1519. THOMAS.
  • 1541. MARCOUL OUDIN.
  • 1599. THOMAS DE LA COURT.
  • 1606. Jean DESCHAMPS.blecourt.jpg
  • 1649. GEOFFROY.
  • 1 651 à 1670. Nicolas LEGENDRE
  • 1671 à 1672. PINOT.
  • 1672 à 1676. Nicolas COLLOT.
  • 1676 à 1687. Christophe FORMER.
  • 1687 à 1688. BOURLON.
  • 1688 pendant 6 mois. JOANNET.
  • 1688 à 1701. Pierre RICHET.
  • 1701 à 1 704. Gabriel DEJARNY.
  • 1704 à 1748. Jean DESCHAMPS.
  • 1748 à 1780. Jean PERARD.
  • 1780 à 1811. DEMERSON.
  • 1811 à 1828. PASQUIER.
  • 1829 à 1858. Jean-Baptiste-Adolphe CRÉPIN.