Assemblée du 8 mars en la place ordinaire par-devant le syndic Sébastien Sar ; publication au prône le 8 mars par le curé de Failly.

  • 18 feux. - 16 comparants; 14 signatures.
  • Députés: François Pister et Humbert Girardin.

Doléances de la communauté de Poixe.

1°. En considérant les différents taux d'impositions pour un même bien et pour un égal produit, [cela] nous fait regarder l'imposition de ce lieu comme une surcharge. Nous demandons en conséquence une révision générale des rôles de tailles pour être imposés selon nos propriétés et leur produit, ainsi que la vérification de leur contenu.

2°. Depuis longtemps nous ignorons l'emploi des impositions accessoires: nous désirons le connaître.

3°. Les États provinciaux nous paraissent le moyen le plus facile et le plus assuré pour obtenir les demandes précédentes et de traiter des affaires de la province.

Le marc de raisins qui tourne au profit de l'hôtel de ville de Metz a été l'objet de nos réclamations, qui ont été inutiles. La sagesse et la justice du roi nous assurent aujourd'hui que n'être pas vigneron ou d'être sur terre d'Évêché ne sera plus un titre d'immunité pour une imposition aussi grave.

Le moyen de conserver et recouvrer son bien devient souvent celui de le perdre; nous prions les États généraux d'examiner si la cause de ce désordre ne serait pas dans quelques abus qui se seraient glissés dans l'administration de la justice.

La multiplicité des impôts, et leur variété, sur les marchandises et denrées, qui exigent tant de dépenses étrangères aux besoins de l'État, qui forment tant d'entraves au commerce, tant de contraventions, ne nous paraîtra plus si nécessaire au moment si désiré où nous espérons que cesseront les privilèges et les immunités.

La disposition de l'article 22 de l'édit de 1695 indique que la construction et réparation des nefs des églises, nous indique que de tout temps elles n'ont pas été à la charge des communautés: nous demandons d'en être soustraits.

Fait et arrêté en l'assemblée ordonnée par le roi le 24 janvier 1789 tenue à Poix le 8 mars 1789.

Signataires :

  • Jean-Pier Bassompier ;
  • François Renaut;
  • François Auburtin ;
  • Pierre Sar;
  • François Pister;
  • Pierre Sar ;
  • Jean Germain,
  • Jean Sar ;
  • Humbert Girardin;
  • Pierre Girard;
  • Joseph Renaudin;
  • Jean Tisrans;
  • François Godar ;
  • N. Nicolas.

 

Ce cahier reproduit presque littéralement celui de Servigny-les-Ste-Barbe. Le syndic a coté les deux pages du cahier et signé en haut de chaque page. N'ont pas signé Henri Cuisinier et Laurent Allexandre.